Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Rencontre aujourd’hui de libyens des deux camps à Addis Abéba

Publié par The Algerian Speaker sur 26 Mars 2011, 08:16am

Catégories : #EJDID

L’Union africaine (UA) a invité vendredi à Addis Abéba des représentants du colonel Maammar El-Gueddafi et de la rébellion libyenne pour discuter d’un cessez-le-feu, a déclaré, jeudi à Paris, le président de la Commission de l’UA, Jean Ping.

 » Une rencontre est prévue vendredi à Addis-Abeba avec des responsables libyens et les rebelles pour décréter un cessez-le-feu », a-t-il annoncé lors d’une conférence.

Lors de cette conférence, M. Ping a réitéré l’opposition de l’UA à l’ »intervention militaire extérieure » en cours en Libye, menée par une coalition internationale. Il a détaillé un « programme, un calendrier, un ordre du jour » pour résoudre la crise libyenne qui prévoit d’instaurer un « cessez-le-feu », de « faciliter l’aide humanitaire » et de « protéger les étrangers travailleurs immigrés » en Libye, pour beaucoup originaires d’Afrique subsaharienne.

Ce plan prévoit aussi de « confirmer les aspirations légitimes du peuple libyen à la démocratie », a-t-il dit. Jean Ping a également exprimé son scepticisme quant aux prochaines étapes de l’opération militaire en Libye.

Le président de la Commission de l’UA a également déploré que les Africains n’aient pas été consultés par la coalition et a expliqué ainsi son absence d’un sommet international convoqué samedi dernier par le président français Nicolas Sarkozy à Paris, juste avant le déclenchement des frappes. « je n’ai pas été consulté », a-t-il dit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents